L´abandon

L´abandon



Je connais beaucoup de monde, plus ou moins appréciable, mais qui ont tendance à m´oublier aussi vite qu´ils m´ont connu. Rare sont ceux qui me parlent, rare sont ceux pour qui je compte. Quand je leurs parlent, ils me disent que je les gêne pas et qu´ils me tournent pas le dos, voire même qu´ils m´apprécient beaucoup, pourtant, leurs actions portent à croire le contraire, par des actions qui font plus ou moins souffrir.

Que faire quand quasiment tous le monde vous tourne le dos ? Comment éviter cela ? Peut être que la vie me l´apprendra un jour, mais en attendant, j´ai comme l´impression de pas devoir exister, en général on se penche sur les erreurs, on revient dessus pour rectifier afin d´avoir le bon résultat en fin de calcul, apparemment ce geste n´est pas une erreur vu que personne ne reviens.

Ce n´est pas le peine de me présenter à la solitude, je la connais très bien à force de la voir rôder autours, tel un vautour attendant la mort de sa proie pour la dévorer.

On dit que de braver sa peur donne souvent de très bon résultats, ce n´est pas vraiment ce que j´ai vu, à chaque fois que je brave ma peur des gens, je le regrette au bout d´un moment car la relation qui en ressort est éphémère et la fin de cette relation fait souvent très mal, ou sinon je me rends compte que je servais juste de bouche trou en attendant qu´ils passent à autres choses.

Bien sur, j´ai des vrai amis, ceux sans qui je ne serais rien, car quand j´étais au fond, ils m´ont aidé à me relever, grâce à eux j´ai réussi à avancer, ils m´ont montré les progrès réalisé au moment ou j´y croyais plus, ils m´ont donné espoir au moment ou j´allais tout abandonner. Quand j´avais besoin d´être aidé ils ont toujours répondu présent à la bataille, grâce à eux j´ai fait beaucoup de progrès, mais ce n´est pas encore terminé.

Je ne suis pas encore stable psychologiquement, je le sais, je sais aussi que tous les efforts peuvent s´effondrer en très peut de temps, que rien n´est stable dans ce monde en perpétuel mouvement, mais je travaille afin de stabiliser mon être et d´assurer mon bien-être, même si ce n´est pas l´envie qui m´en manque de me foutre en l´air et de tout abandonner une bonne fois pour toute. Mais ce serait capituler et renoncer aux bonnes surprises et récompenses que la vie me prévois dans ses plans et calculs.

ParNautavius,mentions-légales dernière mise à jour le : 27/05/2019 Licence Creative Commons